Chronique Maniac

Chronique: CS:GO en ligne, un univers unique.

La crise du COVID-19 a posé d’immenses défis à d’innombrables industries et l’esports n’échappe pas à la règle. Avec l’annulation ou le report de compétitions hors-ligne, la totalité des confrontations officielles se jouent aujourd’hui en ligne.

Il est un refrain assez connu dans la communauté qui dit que les résultats des matches joués sur internet “ne comptent pas”. Pourquoi serait-ce le cas ? Bien que je ne sois pas complètement d’accord avec cette assertion, il est vrai que plusieurs facteurs, principalement psychologiques, ont une influence spécifique sur les résultats en ligne.

Tout d’abord, lorsque l’on parle de compétition hors ligne et d’enjeu, il est impossible de ne pas considérer la pression qui est toujours omniprésente. La facilité avec laquelle une équipe et ses membres naviguent la limite entre adrénaline et surexcitation a toujours été un élément clef pour distinguer les champions des autres. Être capable de performer lorsque l’enjeu est le plus grand, lorsque les conséquences sont les plus importantes, lorsque l’histoire est écrite à l’instant même, voilà ce qui définit les légendes de l’esports. Or, le fait de jouer à la maison, confortablement installés dans nos propres chambres, diminue grandement cet aspect. Il sera donc beaucoup plus courant de voir des petites équipes surprendre les titans de CS:GO puisque moins anxieux, moins dans la doute, et plus libérés dans leur façon de jouer. Cela se ressent même à la façon dont les petites équipes jouent les matches officiels. En tant qu’analyste, je vois beaucoup plus souvent des prises de risques importantes qui sont plus rares dans les compétitions hors ligne. Les favoris doivent apprendre à gérer cette composante s’ils désirent rester en haut de la pyramide durant cette période particulière.

L’autre aspect est celui de la motivation et de l’investissement d’énergie. Si la pression est inhérente à la compétition (sur place), la motivation est l’autre face d’une même médaille. Nous le savons tous, l’adrénaline, dans une certaine mesure, aide à performer au maximum. Le fait de jouer sur une scène, avec des milliers de gens qui regardent, pousse la concentration au maximum et donne envie de se dépasser. Pour les grands champions de CS:GO, cela va représenter un défi que d’être capable de se pousser à cent pour cent alors qu’ils sont à la maison, dans une environnement moins stimulant. Les petites équipes ont plus l’habitude de jouer uniquement en ligne et, quelque part, sont dans leur élément. Elles auront donc moins de risque de perdre de la motivation et de lever le pied en termes d’efforts.

En somme, ceux qui désirent discréditer tous résultats en ligne passent à côté de la subtilité et de la spécificité de cet environnement tout particulier. Il faut absolument garder une certaine distance et relativiser les matches et leur issue. Cela dit, la façon dont les géants du monde de CS:GO vont gérer les prochaines semaines, ou mois, est très intéressante à mes yeux et je me réjouis de voir quelle direction la scène va prendre. En espérant, évidemment, que nous nous retrouverons très bientôt tous en LAN. Vous me manquez.

mm

Mathieu "Maniac" Quiquerez

Chroniqueur

Mathieu 'Maniac' Quiquerez est un des experts de la scène internationale de CS:GO. Ancien joueur professionnel durant plusieurs années, notamment chez LDLC et Titan, également ancien coach pour EnVyUs, il travaille maintenant comme analyste/expert pour les compétitions les prestigieuses du monde.

Mehr von Mathieu "Maniac" Quiquerez
signaler une nouveauté
Follow Us
Stay in the game!

Abonne notre bulletin maintenant!

Follow Us
eSports.ch