Clash of Clichés

«Ah, ton mec joue aux jeux vidéo… Mais ça ne le rend pas agressif?». C’est comme demander: «Ah, ta copine est rousse… Mais alors c’est une sorcière?»

Non mais sérieusement, combien d’études devra-t-on encore publier pour que les grands-mères arrêtent d’offrir à leurs petits-enfants des cours de yoga pour leur anniversaire? Le rapport entre fous furieux et adeptes de jeux de tir est à peu près aussi logique que la politique environnementale de Trump: il n’y en a aucune. Cette idée vient seulement du déni de certaines personnes attardées qui s’imaginent avoir une solution toute faite pour se sentir mieux. Parce que c’est toujours plus facile de censurer voire d’interdire les jeux de tir que de retirer à un enfant le vrai flingue qu’il tient dans les mains.

La politique, c’est fait, prenons maintenant le temps de nous arrêter sur l’adjectif «agressif». Vous savez ce qui rend vraiment agressif ? Les groupes de marche pour vieux à l’heure de pointe. Le prix d’un café dans la Bahnhofstrasse à Zurich. Ou bien un gros bouton dégueulasse qui nous pousse sur le nez et qu’on ne voit qu’une demi-heure avant un rendez-vous Tinder. Les jeux de tir, à l’inverse, ne rendent pas agressif mais émotif. Bien sûr que, parfois, on peut laisser échapper une ou deux grossièretés à haute voix. Mais pour l’avoir observé, c’est carrément la même chose que quand mon papa regarde le foot. La seule différence c’est qu’il hurle plus fort et qu’il lâche beaucoup plus d’insultes. Bien que ça fasse un bon bout de temps qu’il ne soit plus un hooligan.

Alors que la société, et surtout son pan féminin, regrette de ne pas avoir fabriqué des hommes plus sensibles aux émotions, pourquoi est-ce qu’on condamne les gamers ? Du coup, à choisir je préfère un homme qui montre ses sentiments quand il se trouve à 200 mètres de distance d’un terroriste et qu’il lui tire une balle numérique entre ses deux yeux numériques.

Becca Bonaparte est la fiancée de Remo « ray» Bügler – joueur de Hearthstone chez SILENTGAMING.

mm

Becca Bonaparte

Kolumnistin

Becca ne joue pas en raison de l'amour du jeu, mais l'amour d'un joueur dans la scène esport. Depuis lors, elle a vu beaucoup de premières comme jouer à Nintendo pour la première fois ou sa toute première LAN, mais rien de tout cela ne l'a jamais inspiré pour les jeux videos. Elle préfère utiliser des clichés et les ajoute avec sarcasme et ironie à sa chronique "Life of a Gamers Wife".

Mehr von Becca Bonaparte
signaler une nouveauté
Follow Us
Stay in the game!

Abonne notre bulletin maintenant!

Follow Us
eSports.ch