Dreamhack Leipzig: 3 jours dans la peau d’un fan

La Dreamhack Leipzig accueillait cette année, un major de Rocket League avec 100’000 euros de cashprize total. De quoi s’attirer toute la scène professionnel de la license. En plus de ce tournoi, la dreamhack, comme à son habitude, comportait de nombreuses activités comme un concours de cosplay, des jeux indé à découvrir, la rencontre de streamers populaires en Allemagne, des magasins à prix discount et surtout une énorme LAN.

Partis de Genève avec mon équipe (UGS), nous avons voulu vivre cette expérience afin de se familiariser avec la scène Rocket League et y ressentir les émotions toujours fidèles à chaque événement.

On est arrivé vendredi dans le gigantesque Leipzig Messe, complexe immobilier comparable à Palexpo GE, pour y retrouver des fans d’esports prêt à braver des kilomètres pour vivre l’expérience. C’était le premier jour de tournoi pour les DreamHack Pro Series de Rocket League et le premier choc fût de voir tous ces joueurs professionnels, certains accompagné de leur famille et compagnon, se balader et regarder les matchs comme “n’importe qui”. Les spectateurs était extrêmement respectueux et aucun “fanboy/girl” histérique n’était présent…

C’est grâce à cette ambiance très chaleureuse et conviviale que nous avons pu approcher des légendes de la discipline très facilement ! En plus des photos souvenirs avec les champions du monde actuel et leur différents concurrents, on a profité du fait d’être quasiment les seuls francophone pour devenir le “comité de soutien rapproché” de l’équipe Renault Vitality avec ses 2 têtes d’affiches française, Fairy Peak (Mastodonte du 1v1) et Kaydop (2x Champion du monde). Accolade après chaque match, résumé de leur ressenti et annecdotes sur les pros. On se sentait presque à leur place et le rêve ne faisait que commencer.

C’est après 2 jours de compétitions intense et de surprise que nous sommes arrivé au jour à ne pas manquer. Les finales, 8 équipes restantes, toute prétendante au titre, chaque match est éliminatoire. C’est avec des rencontres à couper le souffle et allant jusqu’au prolongations que nous avons vraiment ressenti ce pourquoi nous étions venu.

C’est après 30 cris par match, 40 cheveux arrachés et des centaines d’applaudissements que la finale se profila.

Une affiche rêvée, Dignitas versus Vitality, les deux rosters récemment changé avec Kaydop, l’ancien dignitas de longue date, en face de ses ex-coéquipier. Et après 6 manches des plus folles avec des prouesses techniques incroyable, la victoire est allée à Dignitas.

C’est avec un tonnerre d’applaudissements qu’ils ont soulevé leur roue,  je suis pas très friand du choix du trophé, après avoir conclu 5 intenses minutes de prolongation.

“En gagnant 4 DreamHack, on peut envisager une voiture” s’écria un spectateur amusé.

Fin du périple pour nous, je vous écris depuis l’avion à direction de Zürich et derrière moi il y a 6 pros et l’host de ce week-end… Le retour à la vie réelle risque d’être compliqué !

Amicalement,

Caggiu

Loris Caggiula

Freelancer

Loris suit et participe activement au développement de la scène esportive suisse depuis quelques années. Passionné de jeux-vidéo et de sport, la combinaison des deux n'était qu'une question de temps. Attaché à l'émotion qui s'y dégage, il porte beaucoup d'attention à la compétition. Actif dans le management et le cast, il étend son activité en tant que présentateur chez esports.ch.

Mehr von Loris Caggiula
signaler une nouveauté
Follow Us
Stay in the game!

Abonne notre bulletin maintenant!

Follow Us
eSports.ch