DRX retourne les quarts de finale des Worlds !

Les championnats du monde de League of Legends battent leur plein. Les quarts de finale se sont terminés avec un clash monstrueux entre EDG et DRX. Les deux équipes nous ont offert un spectacle grandiose. L’équipe coréenne DRX a finalement réussi à s’imposer sur un score 3-2, grâce à un magnifique Reverse Sweep. 

Jeudi dernier, les quarts de finales de League of Legends ont couronné leurs deux premiers demi-finalistes. Suite à un match pas si serré que ça entre JDG Gaming et Rogue, l’équipe chinoise a très rapidement détruit les espoirs de l’équipe européenne sur un 3-0 très sec. L’équipe de la LPL a donc obtenu sa place dans le carré final en attendant sagement la qualification de son opposant. T1 a tout de suite annoncé la couleur le lendemain contre Royal Never Give Up. Malgré une belle rencontre, Faker ainsi que ses compagnons n’ont laissé aucune chance à RNVG et se sont imposés rapidement également sur un 3-0.

Ce week-end, c’était au tour de Damwon Kia et Gen.G de s’affronter pour le troisième spot du carré finaliste. Cette fois, le match n’était pas aussi one-way que leurs prédécesseurs asiatiques. Il aura fallu 5 parties pour départager les deux équipes. Gen.G menaient 2-0 lorsque ShowMaker et Canyon ont décidé de montrer l’étendue de leur talent. Cela leur a permis de remonter au score 2 à 2. La dernière game a duré 40 minutes, cependant la solidité de l’équipe de Peanut leur ont permis de passer devant Damwon Kia et se qualifier en demi-finale.

La surprise de DRX

En entrant dans la faille de l’invocateur, les deux équipes savaient que cela n’allait pas être une rencontre de tout repos, et pour cause. Après avoir pris le contrôle de la map et passé 15 minutes à farmer, la mêlée générale a commencé. Malgré une légère pression supérieure sur la game 1 de la part de DRX, EDG a concrétisé un ACE, inversant la tendance générale et permettant de récupérer le Nashor. Les DRX n’arrivent pas à aller au bout de leurs actions et laissent passer le premier point aux anciens champions du monde.

La malédiction de DEFT

Le joueur de chez DRX, Deft, avait pourtant bien commencé la rencontre et avait la chance d’avoir son anniversaire le même jour. Un petit fait anodin qui pourrait peut-être lui porter chance. Sachez que dans la faille de l’invocateur, il n’y a pas de chance, juste du malheur.

Avec une légère avance de la part de DRX en fin de game, Deft tente de se téléporter à la base ennemi afin de détruire leur Nexus, profitant du fait qu’un inhibiteur avait déjà été détruit. Ses coéquipiers ont tenté tant que possible de retenir l’équipe d’EDG au combat contre le Nashor afin de laisser un maximum de temps à leur coéquipier pour faire gagner la game. Mais malchance absolue. Alors que Deft tape le Nexus, il ne lui reste qu’un pauvre petit coup blanc à mettre pour donner la victoire à son équipe. Cependant, l’inhibiteur détruit à réapparu une micro-seconde avant que le Nexus ne se fasse détruire. Pour ceux qui ne connaissent pas très bien league of Legends, le Nexus peut être détruit uniquement sous condition d’avoir au moins 1 inhibiteur détruit.

Profitant de ce raté de DRX, EDG réussit à prendre l’ascendant et gagner le combat, pour s’empresser d’aller détruire le Nexus adverse et prendre une avance de 2-0.


Suite à cela, DRX fait un excellent comeback et crée le Reverse Sweep tant attendu, en enchaînant les actions plus folles les unes que les autres. Vol de dragon, jungler en forme, mécaniques personnelles, l’équipe d’underdogs fait trembler les champions du monde EDG en prenant la game 3 et 4, les ramenant à un score de 2-2.

C’est sur cette dernière game que tout va se décider, et il faut croire que l’anniversaire de Deft a fini par lui porter chance, permettant à DRX de gagner cette game 5 et de prendre le dernier slot disponible dans le carré final. Une première pour l’équipe bleue qui n’étaient jamais arrivés si loin, et une fierté pour Deft qui a également annoncé que cela serait sa dernière compétition.

 

Les demi-finales

Elles se joueront à Atlanta à partir de ce samedi 29 octobre, affichant JDG contre T1. Beaucoup misent leur pièce sur l’équipe coréenne qui semble bien partie pour remporter ces Worlds. Le second match se jouera le lendemain. Mais nous pouvons d’ores et déjà le dire : La Chine et la Corée règnent d’une main de fer sur ces Worlds 2022.

 

mm

Nastasia Civitillo

Mehr von Nastasia Civitillo
signaler une nouveauté
Newsletter Sign-Up
Follow Us
Stay in the game!

Abonne notre bulletin maintenant!

Follow Us
eSports.ch