FIFA et Apex Legends : Ce contenu apportera l’avenir

Pour ouvrir l’E3, Electronic Arts avait décidé d’organiser son « EAPLAY » quelques jours avant la grande convention. Stand grandiose, influenceurs américains de renom, bref l’éditeur américain avait mis les petits plats dans les grands. Alors qu’en était-il des jeux « esport » FIFA20 et Apex Legends ? Nous étions à Los Angeles, on vous dit tout.

Nous allons donc commencer par le jeu de sport le plus jouer au monde. Il faut avant tout savoir que la version « Volta » n’était pas testable et la partie « FUT » non plus. Les personnes présentes sur place ont eu entre les mains la démo, celle-là même que les joueurs auront le droit d’essayer quelques semaines avant la sortie. Néanmoins, il faut souligner que ce nouveau monde « FIFA Street » va faire des heureux. Nombreux étaient les nostalgiques à vouloir fouler à nouveau les « rings » de foot urbain. Les trailers sont de qualités ainsi que la musique orchestrée par Major Lazer dans la présentation. Vous l’avez compris, un bon point après un FIFA19 essoufflant.

Une démo réjouissante 

Vous allez lire ici, une description bien connue des premières versions annuelles de la franchise phare d’EA Sports. En effet, comme chaque année le jeu parait mieux ! D’un point de vue visuel, une légère refonte a été effectuée graphiquement comme pour chaque nouvel opus. En ce qui concerne le « Gameplay » : il est plus lent, nous avons eu de grosses difficultés à défendre de plus les gardiens sont plus solides, en résumé beaucoup de points défaillants de cette année ont été corrigés. Puis, les fameux « Time finishing » ont vraiment été réduit. Ce qui permet de défendre plus sereinement proche de son but. Toujours dans les nouveautés, cette saison, le système de coup franc a été changé. Effectivement, c’est le retour du curseur comme à l’époque de FIFA06, avec la possibilité de mettre des effets particuliers au ballon.

Malheureusement, tout n’est pas parfait ! Oui, il y a quelques ombres au tableau, a commencé par les buts sur les engagements. Cette terreur est toujours présente, en tout cas dans la version jouée. S’il fallait trouver d’autres « mini » déceptions, le mode club pro n’a pas été évoqué alors qu’une grande communauté fait vivre ce mode de jeu. Ni en mode classique, ni en mode « Volta », ce qui aurait pu être original. Pour finir, il faut savoir que le mode « normal » et le mode « FUT » sont gérés par deux équipes différentes. Une fois la première partie terminée, elle est transposée et modifiée pour « Ultimate Team ». Ce qui peut expliquer les divergences entre les différentes parties du jeu.

La sortie du jeu arrivera le 27 septembre 2019 !

Respawn se réveille enfin 

Apex Legends était donc le deuxième jeu dévoilé à cette « EAPLAY » après Star Wars : Jedi Fallen Order. Le moins que l’on puisse dire, c’est que des nouveautés arrivent…même si cela semble un peu tard ! En effet, le jeu, qui un temps dépassait l’incontesté « Fortnite » s’était depuis bien ramolli. N’arrivant pas corriger les défauts ou à simplement amener des fonctionnalités innovantes.

Cependant, c’est certainement l’heure du renouveau pour « Apex » ! Tout d’abord, la licence arrive avec une nouvelle légende en la personne de « Wattson ». Ce personnage sera plutôt un support aux autres assaillants. Ayant le pouvoir de contrer les push, son « ulti » crée un pylône qui génère un champ d’énergie capable de bloquer les bombardements et de recharger les « ulti » des alliés dans la zone.

Par la suite, l’environnement général va aussi subir quelques changements. La carte subira des modifications. Divers « Skins » font leurs apparitions ainsi qu’un « Battle Pass » tant attendu ! Même si son contenu semble léger, cela a le mérite de relancer une certaine « hype » chez les joueurs. Il faut ajouter à cela une nouvelle arme. Elle aura un usage limité car elle sera trouvable que dans les coffres, il en est de même pour les munitions.

Voici donc les plus grosses annonces d’EA pour ses jeux esport. Si la plupart de ces informations ont de quoi faire plaisir. Il nous reste comme un goût d’inachevé à la fin de la conférence. Evidemment, il ne fallait pas s’attendre à une révolution mais nous étions en droit d’attendre mieux d’un des plus gros producteurs et développeurs de jeux vidéo au monde.

Pour les prochains gros communiqués, on vous donne rendez-vous à la Gamescom de Cologne en août !  

 

mm

Julio Mestre

Redakteur

Amoureux de sports, c’est logiquement le premier Pro Evolution Soccer qui a conduit Julio dans le monde du jeux vidéo. N’ayant aucun talent pour les FPS, Dofus sera son MMORPG de prédilection avant de découvrir Rainbow 6 Siège qui ne quitte plus son esprit depuis. Compétitif sur Fifa en club pro, le cast sur Twitch de ce même jeu occupe le reste de son temps libre. Il adore rapporter tout ce qui se passe dans l’univers du gaming via l’écriture ou la vidéo

Mehr von Julio Mestre
signaler une nouveauté
Follow Us
Stay in the game!

Abonne notre bulletin maintenant!

Follow Us
eSports.ch