Fortnite, un phénomène bien parti pour durer…

Peu de jeux ont fait parler autant d’eux que Fortnite en 2018. Ce jeu de tir gratuit à la Battle Royale divise les esprits. Et pourtant, le phénomène semble ne pas connaître de fin. Retour en arrière pour mieux comprendre… 


Tout a commencé au printemps 2018: les parents du monde entier se sont retrouvés face à une énigme lorsque leurs enfants et ceux des autres ont commencé à exécuter d’étranges danses aux arrêts de bus, sur les aires de jeux ou dans les magasins. Alors que les adultes venaient de comprendre ce qu’était un « Dab », les enfants avaient déjà appris de nouveaux mouvements. Les connaisseurs du monde vidéoludique avaient bien sûr compris qu’il s’agissait de danses inspirées de Fortnite. L’une des plus populaires était le « Fil Dentaire » (Floss), lequel consiste à se déhancher tout en balançant ses bras de droite à gauche et de gauche à droite, comme si le milieu du corps est une dent. Un mouvement inventé en 2016 par un adolescent qui en avait posté une vidéo sur Instagram. « Une danse faite pour Fortnite » selon les développeurs, qui en ont fait l’une des émotes réalisables par les joueurs entre une phase de tir et de construction. C’est en voyant ainsi des enfants, des adolescents et des sportifs célèbres faire le « Fil Dentaire » que le battage médiatique a commencé autour du jeu et qu’il devait se propager de manière épidémique au cours des prochains mois.

D’un jeu amusant…

L’aventure Fortnite a commencé il y a sept ans. Difficile à concevoir… Epic Games, le développeur du jeu, a dû en effet faire preuve de patience pour faire de Fortnite un succès apparemment instantané. Alors que Fortnite: Save the World était déjà disponible à la mi-2017, le mode Battle Royale, aujourd’hui si populaire, n’est apparu qu’en septembre 2017. Et si la campagne payante Save the World reçut un accueil médiocre, c’est la possibilité de jouer en free-to-play qui fit l’effet d’une bombe.

Avec la popularité grandissante du jeu, une première star de Fortnite s’est révélée sur la plateforme de streaming de jeux vidéos Twitch. L’Américain Tyler Blevins, connu sous le nom de « Ninja », a découvert le jeu dès septembre 2017, renforçant ainsi le profil de sa chaîne et la popularité de Fortnite. Et quiconque n’avait aucune connaissance du mode Battle Royale jusqu’au printemps 2018 en a été informé au plus tard le 15 mars. Ce jour-là, Ninja a réussi l’impossible pour un streamer de Twitch: le rappeur superstar Drake l’a rejoint sur plusieurs parties de Fortnite, attirant ainsi plus de 600 000 spectateurs sur Twitch. Le destin de Ninja et de Fortnite était scellé. Le battage médiatique était inévitable.

… au phénomène de masse

Les mois suivants, Epic Games enchaîne les succès. En mai, alors que le film Avengers : Infinity War fait fureur au cinéma, Thanos apparaît temporairement en tant que personnage jouable dans Fortnite. En juin, le jeu devient disponible sur la console Switch de Nintendo. Et en août, les fans peuvent même jouer à leur jeu de tir préféré sur leur téléphone portable, ce qui cause quelques problèmes dans les écoles du monde entier. En novembre 2018, Fortnite remporte même le titre de jeu de l’année aux Golden Joysticks Awards, en battant le redoutable Red Dead Redemption 2. Il semble donc que Fortnite soit bien parti pour durer. La seule chose qui pourrait gâcher le plaisir des fans : des célébrités sont furieuses après avoir vu leurs mouvements être utilisées comme sources d’inspiration pour les émotes du jeu et elles souhaitent poursuivre le développeur Epic Games. Dans le pire des cas, ces danses devraient être retirées du jeu. Parmi elles, se trouve le fameux « Fil Dentaire » qui manquera certainement aux 125 millions de joueurs de Fortnite.

Fortnite a également fait une entrée fracassante dans le monde de l’eSport suisse. En 2018, les meilleurs eSporters suisses ne jouaient pas à Dota ou à League of Legends, mais à Fortnite. Kinstaar de Romandie joue, par exemple, pour l’équipe de Solary et il a gagné 215 000 dollars en 2018, selon esportsearnings.com. Il n’est pas le seul: quatre joueurs du top 5 (la seule exception étant Maniac de CS:GO) ont touché un beau pactole avec Fortnite.

signaler une nouveauté
Newsletter Sign-Up
Follow Us
Stay in the game!

Abonne notre bulletin maintenant!

Follow Us
eSports.ch