He’s got the look

Lorsque la neige et le froid transforment le terrain de football en lande glacée, on se rabat sur la console. Et oui, c’est comme ça. FIFA est passé du rang d’alternative de Chibi à celui de principale attraction lucrative et polarise le monde de l’eSport. Bienvenue dans une méta-discussion.

Alors que les nerds établis de longue date plongent dans la discussion avec des arguments tels que le facteur chance et se disputent au sujet de la nouvelle sorte de participants au LAN, je n’y trouve moi aucune différence. Evidemment je ne saurais faire la moindre différence entre FIFA et les jeux eSport classiques. C’est à peine si je peux distinguer un bot inoffensif de mes collègues sur CS:GO. S’agit t-il de joueurs de PC classiques et des amateurs de FIFA, la je vois la différence directement!

Une LAN est quelque chose de si excitant. Elles commencent généralement le jeudi tandis que le tournoi de la FIFA se déroule le week-end. Qui court encore partout sans cernes et sans pantalon de survet est certainement un joueur de FIFA ! Bien sûr, les joueurs de FIFA portent aussi des joggings. Mais ce sont seulement ces pantalons à l’entrejambe au ras des genoux et tellement serrés aux jambes qu’on aperçoit systématiquement leurs chevilles.

Au top, on croise le simili-Neymar avec ses sourcils parfaits et sa coiffure mi-long-mi-court typique. Si possible, ajoutez une barbe décontractée de cinq jours.

Évidemment les exceptions confirment la règle. Mais sauriez-vous seulement reconnaître un joueur de FIFA qui ne correspond pas au cliché ? Quelque part il y a toujours un vieux nerd qui pointe du doigt et déclame que FIFA n’est pas un vrai eSport.

Avis aux rageux : ceci est une chronique. Elle reflète une opinion personnelle et pourrait bien contenir des traces d’ironie et de sarcasme.

mm

Becca Bonaparte

Kolumnistin

Becca ne joue pas en raison de l'amour du jeu, mais l'amour d'un joueur dans la scène esport. Depuis lors, elle a vu beaucoup de premières comme jouer à Nintendo pour la première fois ou sa toute première LAN, mais rien de tout cela ne l'a jamais inspiré pour les jeux videos. Elle préfère utiliser des clichés et les ajoute avec sarcasme et ironie à sa chronique "Life of a Gamers Wife".

Mehr von Becca Bonaparte
signaler une nouveauté
Follow Us
Stay in the game!

Abonne notre bulletin maintenant!

Follow Us
eSports.ch