Le FC Sion vise l’excellence

Le club valaisan a créé son pôle E-Sport en octobre. Sur FIFA, les dirigeants sont ambitieux et visent le haut du tableau.

Après Servette, Lausanne ou encore St-Gall, le FC Sion se lance dans l’E-Sport. Le club de football sédunois l’a annoncé en octobre. Il a choisi de s’établir sur deux jeux dans un premier temps : FIFA[LINK] ainsi qu’Overwatch [LINK].

Les objectifs sont clairs : faire rayonner le FC Sion lors des tournois helvétiques et étrangers. «On a pas mal d’attentes autour de FIFA » reconnaît Tharsan Arumugam, le manager de l’équipe.

Et pour cause, l’écurie compte notamment Michaël Fournier et Victor Nvovi, deux joueurs qui garnissaient les rangs du Lausanne eSports il y a encore quelques mois. Le FC Sion E-Sports compte disputer les compétitions FIFA réservées aux clubs, mais aussi les grands tournois suisses, à l’image de l’International Gaming Show à Lausanne.

Du côté d’Overwatch par contre, l’équipe est dissoute. Les joueurs étaient classés diamants/master, et leurs adversaires étaient plutôt Grand master. Une différence de niveau qui a poussé la formation sédunoise à se désinscrire du tournoi. Le manager Overwatch Gilles Berthouzoz voulait surtout voir jusqu’où son équipe était capable d’aller, mais l’arrivée imminente de la compétition lausannoise l’a poussée à renoncer. Le FC Sion E-Sports reste serein : son principal cheval de bataille reste FIFA.

Impulsion des joueurs

Les équipes E-Sports du FC Sion sont le fruit d’une collaboration entre le club de football et l’association valaisanne d’E-Sports. Au début du mois de septembre, les deux structures ont pris contact et ont discuté d’une éventuelle collaboration.

Les dirigeants sédunois ne connaissaient pas le milieu. Mais les désormais managers Gilles Berthouzoz et Tharsan Arumugam ont expliqué l’impact de l’E-Sport à l’heure actuelle. Si le FC Sion est avant tout connu pour son équipe qui évolue en Swiss Football League, la partie gaming permettra à un autre public de soutenir le club.

« On veut vraiment créer une communauté » précise Gilles Berthouzoz. Pour le manager Overwatch, il ne s’agit toutefois pas de recruter n’importe qui.

Le FC Sion est un club qui évolue dans l’élite du football, il doit également briller dans l’E-Sport. « L’objectif c’est de concurrencer les autres et de se montrer meilleurs ».

Les recruteurs ciblent d’abord des Valaisans, mais surtout des joueurs bien classés. « Il faut consommer local » rigole Gilles Berthouzoz. Le FC Sion E-Sports a choisi de s’établir sur FIFA d’abord. Il a ensuite tenté une première aventure sur Overwatch. Il n’exclut pas les autres jeux à l’avenir, mais veut s’y lancer avec de réelles formations.

La passion

Comme dans de nombreuses structures suisses, les joueurs s’entraînent et disputent les compétitions sans toucher de salaire. Dans le cas du FC Sion, les adeptes de FIFA s’exercent durant tout le week-end. La cadence d’entraînement est directement élevée puisque la première grande échéance arrive à grand pas.

Son compère Victor Nvovi n’ayant pas pu se libérer, Michaël Fournier sera le seul à représenter le club lors de l’International Gaming Show à Lausanne, du 24 au 26 novembre.

L’occasion pour le FC Sion E-Sports de frapper un grand coup, en portant haut les couleurs du club peu de temps après son entrée dans le milieu.

mm

Rebecca Garcia

Baignée dans les jeux vidéo depuis son enfance, Rebecca a vite connu les joies d’être la benjamine de la famille. Cible privilégiée à Starfox et Mario Party, elle s’est vite tournée vers tous types de jeux, de l’aventure à la stratégie en passant par ceux de sport. Son but ? Être aux premières loges pour voir l’esport grandir en Suisse.

Mehr von Rebecca Garcia
signaler une nouveauté
Follow Us
Stay in the game!

Abonne notre bulletin maintenant!

Follow Us
eSports.ch