LEC Rivals

LEC : Les playoffs du Spring Split arrivent et le MSI revient

La septième semaine du championnat régulier du Spring Split 2021 s’est jouée la semaine dernière. Les premiers qualifiés sont déjà connus, mais le suspens reste entier pour une partie des équipes de LEC qui devront se battre jusqu’au bout de l’ultime semaine pour les dernières places disponibles.

Les favoris logiquement qualifiés

Si à la veille de la semaine 7 du Spring Split 2021 du LEC, le Championnat d’Europe de League of Legends, personne n’était écarté malgré l’écart gigantesque entre les performances du haut de tableau et celle d’Astralis ou Vitality, pour ne citer qu’elles, il y avait logiquement des équipes déjà sûres d’accéder aux playoffs de la compétition. Pour rappel, chaque split du LEC est d’abord composé d’une partie de saison dite “régulière” : les dix équipes présentes dans le championnat s’affrontent à travers des matches allers et retours, qui s’étalent sur huit semaines dont deux, la première et la dernière, qui sont des SuperWeeks (trois jours de compétition au lieu de deux, et trois matches par équipe au lieu de deux). Cette saison régulière donne lieu à un classement, duquel les six premières équipes obtiennent leur qualification pour les playoffs du split.

Avec les bons résultats de G2 Esports et Rogue, toutes deux à 11 victoires pour 2 défaites, on savait les deux équipes déjà qualifiées pour les playoffs. Derrière, SK Gaming et MAD Lions (8 victoires, 5 défaites toutes les deux), qui partagent la troisième place du classement, ou encore Fnatic, juste derrière, avaient encore fort à faire pour s’assurer une place dans le top 6. Et les prédictions sont compliquées, tant les dynamiques s’inversent et les points se partagent depuis le début de la saison. Par exemple, Schalke 04, qui avait remporté une victoire contre G2 et une autre contre Rogue en début de saison, ont ensuite connu une série noire dont ils n’ont pas encore vu le bout (6 défaites en cours avant la semaine 7 de compétition).

Astralis, première équipe écartée

C’est dans ce contexte qu’a débuté la septième et avant-dernière semaine de compétition : tout le monde peut battre tout le monde, et tout le monde peut encore se qualifier. En revanche, certains sont mieux lotis que d’autres, vous vous en doutez, et Vitality et Astralis, dernières avec deux victoires et onze défaites pour l’une et trois victoires et dix défaites pour l’autre, avaient de quoi être larguées rapidement. Astralis a d’ailleurs perdu sa première rencontre de la semaine contre Misfits, laissant ses chances d’accrocher le top 6 chuter à 0,2% d’après le compte Twitter LoL Esports Stats. Et comme ça ne faisait déjà pas beaucoup, autant régler l’histoire : ils terminent la semaine 7 à deux défaites et sont officiellement sortis de la course à la qualification.

Logiquement et compte tenu de la dynamique de l’équipe, Vitality aurait dû connaître le même sort. Mais face aux SK Gaming, ils ont su faire preuve de patience pour trouver la bonne escarmouche : après les 25 minutes de jeu, sur un timing Nashor, Vitality attrape Treatz le support de SK Gaming et en profite pour prendre le buff. L’action leur ouvre les portes d’une première victoire, qui en appellera une autre ensuite contre Excel, non pas sans mal. Crownshot, recruté en milieu de split par Vitality pour apporter plus de maturité dans son jeu, a d’ailleurs réalisé une grosse semaine et semble avoir trouvé sa place aujourd’hui au sein des abeilles de Vitality. Le miracle run est en marche.

SK Gaming et Fnatic, c’est presque fait

Autre équipe à avoir réalisé de bons résultats durant la septième semaine de compétition, Fnatic a notamment pris une importante victoire contre SK Gaming après avoir pris un premier point contre Excel. Ils profitent en plus de la semaine à deux défaites des SK et de la défaite de MAD Lions contre Rogue pour remonter sur le podium.

Malgré leurs deux défaites, SK Gaming garde une très forte probabilité de qualification aux playoffs. D’après Riot Games cette fois, les SK et les Fnatic ont plus de 99% de chance d’accéder au tournoi finale du Spring Split, là où Misfits par exemple n’est qu’à 49%. Les Vitality quant à eux, sont à 5% et profitent d’une petite hype autour d’une Miracle Run. Leur calendrier est suffisamment abordable pour l’envisager, avec Schalke 04, Misfits et Astralis au programme de leur huitième semaine.

Retour du Mid Season Invitational

Ce vendredi 12 mars commencera donc la 8ème semaine du Spring Split, qui déterminera le classement et les six qualifiés aux playoffs. Pour rappel, les playoffs sont un tournoi final à élimination, qui détermine le champion du Spring Split et offre des dotations aux équipes selon leur classement dans ces playoffs. Ils distribuent également les premiers points utiles pour la qualification aux championnats du monde, qui se cumulent à ceux obtenus lors du Summer Split.

Le champion du Spring Split du LEC obtiendra également une qualification pour le MSI, le Mid Season Invitational, qui fait son retour sur le circuit professionnel de League of Legends. L’édition 2020 avait en effet été annulée à cause du COVID19, et aucune garantie de le voir maintenu cette année n’était offerte à la communauté jusqu’à il y a quelques jours, où Riot Games a annoncé la tenue de l’événement en Islande. Pour rappel, le MSI rassemble les vainqueurs de chaque championnat. Il y aura donc 12 participants cette année, pour un coup d’envoi prévu le 6 mai prochain.

mm

Axel "Popov34" Spaenlé

Rédacteur

Entré dans l'eSport par une petite porte dérobée, Axel a gardé ce petit côté naïf qui rendent ses yeux brillants quand une foule hurle près d'une scène pleine de consoles ou d'ordinateurs. Grand défenseur des communautés opprimées dans l'univers du jeu vidéo, il passe ses nuits à courir sur les toits en cape et collants, attendant patiemment que quelqu'un allume enfin le Batsignal ou ressuscite OGame.

Mehr von Axel "Popov34" Spaenlé
signaler une nouveauté
Follow Us
Stay in the game!

Abonne notre bulletin maintenant!

Follow Us
eSports.ch