LEC – Quelle affiche pour la finale du Summer Split ?

Ce weekend se jouent les dernières rencontres des playoffs du Spring Split du LEC, le League of Legends European Championship. De nombreuses surprises ont rythmé les premiers tours : Schalke a fait trembler des favoris, tandis que Rogue, G2 et MAD Lions ont défié les pronostiques…

Un premier tour déjà plein de surprises

Il y a quelques semaines, nous vous parlions de l’arrivée des playoffs du Spring Split 2021 du LEC, le championnat d’Europe de League of Legends. Rogue, G2 Esports, Schalke 04, SK Gaming, MAD Lions et Fnatic étaient à ce moment les six équipes qui participaient à ces phases finales de la première partie de saison européenne, et depuis ce moment beaucoup de choses se sont passées.

Les Fnatic, qui se trouvaient dans le loser bracket, n’avaient pas droit à l’erreur et ont pour ainsi dire bien entamé leur conquête de la remontée vers la finale. Le loser bracket impliquant une élimination directe en cas de défaite, ils ont parfaitement répondu aux attentes de la communauté en remportant une victoire disputée mais pas déméritée contre SK Gaming sur le score de trois parties à une (BO5). Dans le même temps, MAD Lions surprenait son monde en s’imposant sur le même score contre Rogue, alors que G2 Esports était poussée dans ses derniers retranchements contre Schalke 04 (victoire 3-2, in extremis).

Clap de fin pour Fnatic

Upset et Gilius face à face le jour de leur affrontement en playoffs. Crédit photo : @LEC on Twitter.

Malheureusement pour leur grande communauté de fans, tout s’est ensuite assombri pour Fnatic. Rattrapés par leurs démons de la saison régulière, qui les avaient vu se faire surprendre par plusieurs drafts et s’acharner sur des choix discutables, les Fnatic se sont heurtés à des Schalke 04 visiblement mieux préparés et clairement dominateurs. A l’initiative d’un bout à l’autre de ce deuxième tour de loser bracket, les joueurs de l’équipe allemande ont mené les trois rencontres jouées d’une main de maître, sans laisser le moindre espace à des Fnatic qui ne semblaient clairement pas à leur place à ce niveau de la compétition. Parmi les réactions d’après match, Gilius, jungler pour Schalke 04, a reconnu que leur précédente rencontre contre G2 Esports avaient contribué à leur réussite contre Fnatic : “c’est fou à quel point Limit (le support, ndlr) et moi avons appris de Mikyx et Jankos (leurs homologues chez G2 Esports, ndlr) et de leur façon de jouer ensemble sur la carte”, avouait-il avec humilité. Intenable dans chaque début de partie, il a effectivement beaucoup combiné avec Limit pour mettre beaucoup de pression sur les laners adverses, comme Bwipo lors des deux premières rencontres. Le toplaner de Fnatic, qui avait semblé apparaître comme un des nouveaux leaders de cette équipe après le départ de Rekkles, a reconnu être passé à travers son split sur Twitter.

 

 

Cette défaite 3-0 met fin au split de Fnatic, qui se place 5ème et réalise son pire bilan depuis 2016. Des travaux s’annoncent du côté de la structure anglaise, qui est désormais attendue au tournant pour le Summer Split 2021 du LEC.

Rogue se rattrape bien

Avec leur victoire sur Fnatic, les Schalke 04 ont ainsi passé une étape dans le loser bracket pour rejoindre finalement les Rogue de Hans Sama. L’AD Carry français, qui a annoncé cette saison avoir franchi une étape et être aujourd’hui désireux de jouer les premiers rôles avec son équipe sur la scène européenne et internationale, devait donc montrer la voie à ses coéquipiers. Les Rogue avaient semblé en effet un peu perdus dans leurs débuts de playoffs, laissant passer des erreurs de draft et pas mal d’errements dans leur première rencontre avec MAD Lions. Pour se rattraper, ils ont réalisé une entame exemplaire, en dominant la première rencontre d’une main de maître contre des Schalke dépassés : peu de teamfights, mais des déplacements très bien gérés et des objectifs sous contrôle pour Rogue. La seconde rencontre peut être considérée comme un faux pas quand on connaît le résultat final (3-1 pour Rogue), mais la performance de BrokenBlade reste à souligner avec un Nocturne terrifiant. Les deux rencontres suivantes ont toutefois été plus maîtrisées pour Rogue, et même si Schalke s’est montrée très combative, ils l’emportent logiquement et joueront ce weekend la deuxième place qualificative pour la finale du Summer Split.

G2 aux repêchages

Après avoir été mis en difficulté par Schalke 04, les G2 ont finalement été sortis du winner bracket par MAD Lions. Crédit photo : @LEC on Twitter.

L’ultime rencontre du winner bracket qui précédait la finale du Summer Split s’est donc tenue le weekend dernier, avec MAD Lions et G2 Esports à l’affiche de la rencontre. Archi-favoris, les G2 Esports laissaient toutefois le doute planer autour de leurs performances récentes, avec notamment une entame de playoffs laborieuse contre Schalke 04. Le match, qui était allé au bout des cinq manches possibles, avait d’ailleurs soulevé beaucoup d’interrogations parmi les observateurs, qui constatent de vraies irrégularités dans le niveau de jeu et les choix de G2 Esports.

Sûrs de leurs forces en teamfights, les MAD Lions ont profité de leur bonne dynamique pour entamer d’une belle manière leur demi-finale, en imposant de rudes escarmouches à leurs adversaires pour grignoter un avantage décisif. La deuxième rencontre était elle à sens unique, mais une nouvelle fois en défaveur des G2 Esports, qui ont pourtant l’habitude de distribuer les corrections. Kaiser et Elyolya ont donné un rythme fou à cette rencontre, et à 2-0 dans ce BO5, MAD Lions n’avait plus qu’à pousser une dernière fois pour obtenir sa place en finale de l’événement. Après un petit sursaut d’orgueil des G2 Esports, les MAD ont finalement pu concrétiser cette belle occasion et l’emportent 3-1.

Samedi se déroulera donc le dernier match du loser bracket, qui fait office de seconde demi-finale, entre Rogue et G2 Esports. Le vainqueur se présentera ensuite dimanche face aux MAD Lions pour déterminer quelle équipe sera championne du Spring Split 2021, et se qualifiera pour le Mid Season Invitational 2021.

mm

Axel "Popov34" Spaenlé

Rédacteur

Entré dans l'eSport par une petite porte dérobée, Axel a gardé ce petit côté naïf qui rendent ses yeux brillants quand une foule hurle près d'une scène pleine de consoles ou d'ordinateurs. Grand défenseur des communautés opprimées dans l'univers du jeu vidéo, il passe ses nuits à courir sur les toits en cape et collants, attendant patiemment que quelqu'un allume enfin le Batsignal ou ressuscite OGame.

Mehr von Axel "Popov34" Spaenlé
signaler une nouveauté
Follow Us
Stay in the game!

Abonne notre bulletin maintenant!

Follow Us
eSports.ch