Ouxya : Le nouveau réseau social suisse Pop Culture et Gaming

On en avait parlé sur MidEsport. Ouxya est utilisable depuis août 2021. Ce nouveau réseau social suisse a pour but de rassembler la communauté du gaming et de la pop-culture. J’ai pu interviewer Jonathan “Nan” Pidoux, l’un des fondateurs d’Ouxya, afin de mieux comprendre ce qu’est Ouxya, et comment l’utiliser.

J’ai pu interviewer Jonathan “Nan” Pidoux, l’un des fondateurs d’Ouxya, afin de mieux comprendre ce qu’est Ouxya, et comment l’utiliser.

Avant de vous détailler le guide complet Ouxien, voici une petite vidéo tournée avec SekaiLove et Jonathan Pidoux, lors d’un bref interview sur MidEsport, qui résume le projet.

Jonathan “Nan” Pidoux a eu la gentillesse de répondre à mes questions dans une interview privée, afin de nous éclairer sur le fonctionnement d’Ouxya. Voici ses réponses :

Quelle est la fonctionnalité principale d’Ouxya ?

Concrètement, Ouxya est un réseau social sur le thème des jeux-vidéo et de la pop-culture. Les gens viennent publier et réagir à ce qu’ils veulent. Cela permet également d’amener les gens à s’intéresser aux passions des autres.

Il y a deux fonctionnalités principales : 

  • Le mur général, vu par tout le monde 
  • Les groupes adaptés et un peu plus ciblés .

Tout le monde peut créer du contenu, et toutes les fonctionnalités sont utilisables par tous. Chacun peut amener son initiative. 

La fonctionnalité s’adapte à l’utilisateur d’Ouxya. Cela va dépendre de ce que recherche la personne. Certains cherchent des challenges, des événements, des tournois. D’autres sont plutôt axés rétro-gaming , veulent créer des groupes ou chercher des brocantes par exemple. Cela va dépendre des affinités et de la curiosité de chacun. 

Quel public est visé ?

Nous visons principalement les passionnés de jeux-vidéo et de pop-culture, mais au sens large. Cela ne concerne pas que l’esport, pas que le rétro-gaming mais aussi les jeux-vidéo et la pop-culture au sens large. Tout le monde en lien avec ces domaines-là. C’est vraiment ouvert à tout le monde. 

Comment et pourquoi s’inscrire ? 

Pour s’y inscrire, tout d’abord il faut soit télécharger l’application Android ou iOS, soit s’inscrire sur Ouxya.ch. Il faut ensuite mentionner que tu veux t’inscrire, choisir le pseudo, inscrire son nom et prénom et quelques données que tu peux cacher.

Si la personne veut aller plus loin, elle peut personnaliser son profil pour trouver des personnes qui auront les mêmes centres d’intérêts grâce à l’algorithme utilisé sur notre site. 

Ouxya prend la direction que les gens ont envie de lui donner. Cela permet aussi de se connecter avec les autres, de créer une communauté. 

Qu’est-ce qu’apporte Ouxya qu’un autre réseau social n’apporte pas ? 

Ouxya a ses défauts, mais je suis assez critique vis-à-vis des réseaux sociaux actuels. 

Par exemple, FaceBook met souvent en avant du contenu indésirable,  même si la fonctionnalité  de groupe est très pratique et semblable à ce qu’Ouxya essaie de faire. 

Twitter, le réseau est très cool mais très en mode haine, et beaucoup ont fait de cette haine un business de fond, ce qui amène à du harcèlement ciblé parfois.

Instagram vend une vie de rêve qui ne reflète que très rarement la réalité. 

Chez Ouxya, on essaie au maximum de gérer pour que le contenu présenté reste dans les thèmes que les gens ont choisi. Il n’y a pas de triche avec un petit moteur qui vient vendre une pub. 

Et par rapport à la monétisation, comment est-ce que vous vous situez ? 

On est pas du tout dans l’esprit de monétiser Ouxya, ce qui permet justement de pouvoir proposer à la communauté Ouxienne uniquement ce qui l’intéresse. Si un jour nous venons à monétiser Ouxya, ce sera amené de manière intelligente, pour le domaine du jeu-vidéo et de la pop-culture, avec des marques qu’on amènera à s’intéresser à ce domaine là. 

Si on le fait, ça sera pour deux raisons : d’une part cela nous permettra de rentrer dans les frais d’Ouxya (principalement l’hébergement du site). D’une autre part, en tant qu’association à but non-lucratif, nous redonnerons tout à la communauté,  par des cashprize, par du soutien. Cela permettrait d’amener une aide à la population et à la culture d’ici.

Quelles sont les fonctionnalités principales ? 

Ouxya a un côté très fonctionnel, mais également un  aspect de divertissement. 

Dans les fonctionnalités principales, on retrouve  : 

  • le mur général : tout le contenu que les gens ont envie d’afficher
  • les groupes : un pan qui sera probablement de plus en plus utilisé, et qui permettra aux utilisateurs de mieux cibler leurs centres d’intérêts et leurs groupes sociaux. La possibilité de créer des groupes ouverts ou fermés donne diverses utilisations à choix à cette fonctionnalité. 
  • Le calendrier des événements : C’est une des fonctionnalités que nous aimerions le plus mettre en avant. Ça rejoint l’idée de communion que nous cherchons. Cette fonctionnalité permet de trouver des événements autour de chez soi, susciter de l’intérêt en voyant qui est inscrit, ou encore créer son événement. Le calendrier est public, tout le monde peut créer quelque chose. Si demain tu veux faire une brocante, tu prends contact avec nous via la plateforme, tu nous envoies juste une affiche, un pitch, et c’est parti. On peut aussi aller plus loin, en gérant un système de ticketing, des billets d’entrée, c’est dans nos cordes. 

Comment fonctionne la recherche par intérêts 

L’algorithme d’Ouxya permet de trouver des personnes, des postes ou encore des événements, en se basant sur les centres d’intérêts de l’utilisateur. Quand quelqu’un s’inscrit, il va y mettre certaines données, et décider si elles peuvent être affichées. Ensuite, dans l’onglet de recherche, tu peux y rechercher par pseudonyme, par jeu, ce qui fera apparaître les personnes ayant complété leur profil avec un certain jeu, ou encore par ville, pour trouver des personnes à proximité. 

Qu’est-ce que les équipes gagnent à utiliser Ouxya ? 

Selon moi, il y a plusieurs bénéfices pour les équipes qui voudraient utiliser Ouxya.

Premièrement, la possibilité de créer des événements. On est plutôt dans l’optique de laisser le côté esport à ceux qui le font déjà et qui en ont les reins, et plutôt s’occuper d’événements Fit et Fun, too much. 

Deuxièmement, ça peut aussi donner la possibilité de trouver des jeunes recrues qui cartonnent, un peu comme le petit jeune de Shônen qui pète la gueule à tout le monde. 

Troisièmement, ça peut être l’occasion, pour les équipes, de s’entraîner, en vue de tournois internationaux par exemple.

Et pour finir, il y a aussi un côté visibilité, car Ouxya a pour but de mettre en connexion les personnes qui ne sont pas esport à ceux qui le sont. En créant une potentielle renommée avec les événements, les posts et la création d’une identité, ça peut permettre de créer un lien et une ambiance de fan avec les personnes qui sont d’un autre milieu du jeu-vidéo. Moi je voudrais qu’un jour, on ait un fan qui puisse s’apparenter à un joueur qui habite juste à côté de chez lui, grâce aux liens faits sur Ouxya. 

Comment fonctionnent les quêtes ? 

Lorsque tu participes à la vie d’Ouxya, et tout ce que tu y fais, te rapporte des XP (points d’expérience). Ces XP te donnent un rang, et ce rang va se transformer en OuxCoin. C’est de l’argent qu’on a développé sur la plateforme, et qui te permet d’économiser de l’argent dans la boutique. Par exemple, si tu as 8 OuxCoin, cela équivaut à 8 francs, tu peux économiser 8 francs sur l’achat d’un t-shirt. 

On a développé cela initialement pour faire des partenariats avec des magasins et un système de paiement par QR-Code. On a aussi développé cela pour permettre à une personne qui veut se faire son kiff, de pouvoir acheter moins cher (jusqu’au prix d’achat du pull ou du tshirt, et pas d’être en négatif) et mettre en avant un artiste. On a pas été très clair sur la communication pour cette fonctionnalité, parce qu’on ne voudrait pas prétériter l’artiste, mais en même temps on ne peut pas tout financer de notre poche. On essaie encore de trouver un équilibre juste et fonctionnel.

Le but est de stimuler les gens à créer des choses avec Ouxya, de participer à la communauté, à se mettre dans des groupes contre de l’XP. 

Pour être totalement honnête, cela va sans doute changer avec la V3. On n’arrive pas suffisamment à mettre en avant cette fonctionnalité, et à termes on aimerait créer des challenges en lien avec l’IRL plutôt, du type : Pour se marrer, vous ramenez un selfie avec Nicolas Giller du Qwertz, et vous gagnez quelque chose grâce à cela. 

Comment fonctionne la boutique ? 

Pour créer une collection sur la boutique Ouxya, c’est très simple. Il nous faut un logo en vectoriel, et nous on proposera la collection sur notre site, avec des goodies, des habits, des mugs.

On ne prend pas de commissions sur les ventes. Pour être totalement transparent, si un tshirt coûte 15.-, il y a 5.- en lien avec l’achat du t-shirt, parce qu’on est très exigeants avec cela, c’est du coton bio et élasthanne recyclés, 5.- pour l’impression en sachant que c’est imprimé à la demande pour avoir zéro gaspillage, et 5.- de bénéfice pour la personne qui a proposé la collection.

Ce système permet aussi de soutenir des équipes, des artistes ou encore des établissements, tout en ayant un habit ou un objet stylé.

Application et website ? 

Ouxya est disponible en application sur Android et iOS, et sur le site. À termes, il est possible que le site soit utilisé pour d’autres fonctionnalités, mais c’est en cours de réflexion. 

Qu’est-ce que vous y gagnez ? 

Alors.. Dans l’instant T, rien du tout, si ce n’est de kiffer notre passion avec des gens qui ont la même passion que  nous, et d’avoir développé quelque chose de nos propres mains, sans aide extérieure. 

Après, à termes, c’est clair qu’on aimerait juste qu’Ouxya puisse rentrer dans ses frais tout en ayant pu proposer quelque chose de cool à la population et la communauté. Pour l’instant, avec Spiermaria, mon collaborateur, on finance tout le site de notre poche. En toute transparence, l’hébergement nous coûte 5000 francs par année. Notre but n’est pas de gagner de l’argent grâce à Ouxya, mais on voudrait bien juste pouvoir rentrer dans nos frais, avec le temps, afin de ne pas être en déficit. 

Mais aujourd’hui, ce qu’on y gagne, c’est le plaisir, le plaisir également de rassembler des communautés, c’est notre reward à nous si on y arrive. 

Votre ambition / espoir pour ce site ?

Que ça marche. Que les gens viennent, se rencontrent, communiquent, échangent, se marrent, créent des groupes, des événements. Tout ce qui peut amener aux gens à ce que leur passion se développe. Que cette communauté puisse vivre et se développer au travers d’Ouxya. 

On voudrait également donner de l’espoir aux plus jeunes générations, en leur montrant que s’ils sont passionnés par ça, il y a aussi un avenir pour eux, ici. Avant que je crée Ouxya, j’avais un ami qui avait un enfant jeune et qui voulait devenir développeur de jeux-vidéos. mon ami ne connaissait pas du tout le côté jeux indés en suisse, parce qu’il est joueur de jeux AAA, et répondait souvent à son enfant qu’il n’y avait pas d’avenir en Suisse pour ce métier. J’aimerais qu’Ouxya serve de portail, de tremplin, de lieu de rencontre pour montrer également aux jeunes tout ce qui est faisable, et à proximité. 

Pour la suite, à quoi s’attendre ? 

Tout va dépendre des gens, des associations, des professionnels qui vont nous rejoindre. Les gens vont créer ce qui va attirer d’autres personnes.

Après nous, ce qu’on a comme ambition, c’est le développement de notre V3. Notre V1 n’était pas compatible avec iOS et Android, et en un weekend on a tout déconstruit pour créer la V2, une version plus optimisée, ouvrable au public. Après plusieurs tests, on a vu qu’il y avait un intérêt pour ce type de site. L’un des problèmes est que le site actuellement est assez lent, et notre but est de l’optimiser sur la V3, en ajoutant également un tchat direct, ainsi que quelques réformes des fonctionnalités qu’on a déjà. 

Certains sont sceptiques par rapport à cette approche qui semble utopique, qu’est-ce que tu leur réponds ? 

Y a pas de plan diabolique derrière, pas de Mandark, pas de scam. On est deux passionnés qui avons voulu se mettre un challenge, et notre but c’est que ce challenge fonctionne. 

Notre projet, c’est totalement une utopie. Après, pour moi, si tu rêves pas, tu n’avances pas. Si tu te mets pas un but, un challenge d’un truc qui te fait kiffer, quel est l’intérêt de le faire ? Nous on kiff le voyage, avec un aboutissement qu’on ne connaît pas forcément encore, et le but est de nous challenger nous-même, de challenger les gens qui l’utilisent. Si Ouxya monte, tout le monde monte.

Alors oui, c’est une utopie, mais en même temps, si on y croit pas de temps en temps, on ne fait rien. 

Donc oui, on est fous, on est cons mais on le respecte et on le fait bien.

Le mot de la fin ? 

La Suisse déborde de belles idées et on a envie de travailler et mettre en valeur les structures et associations existantes plutôt que de chercher à recréer les choses déjà en place. 

__________________

 

Je remercie encore Jonathan “Nan” Pidoux d’avoir répondu à mes questions. Pour tous les curieux désireux de s’inscrire, vous pouvez vous rendre à l’adresse https://ouxya.ch/ ou sur le store d’iOS ou d’Android en recherchant l’application “Ouxya”.

J’espère que ce guide vous aura éclairé sur ce projet qui, je pense, est très prometteur. Nous avons besoin d’actions concrètes qui créent des lieux de partage et de communauté en Suisse, et Ouxya me semble être un bon premier chemin.

mm

Nastasia Civitillo

Mehr von Nastasia Civitillo
signaler une nouveauté
Follow Us
Stay in the game!

Abonne notre bulletin maintenant!

Follow Us
eSports.ch