Winners celebrate at Red Bull uneverse in Lucerne, Switzerland on May 29, 2021

Red Bull uneverse : La locomotive de l’esport helvétique ?

La semaine dernière, la marque énergétique autrichienne Red Bull a organisé son événement phare de l’année, dans le pays. Un casting d’exception, des jeux originaux et d’actualités ainsi qu’une production de haute volée… Red Bull ne serait-il pas, le sponsor tant attendu par la communauté esportive suisse ?

Le 29 mai 2021, le musée des transports de Lucerne accueillait encore une fois, le Red Bull uneverse. Pour les non-initiés, cet événement consiste à réunir des joueurs romands contre des joueurs suisse-allemands. Ce « Röstigraben » planifié réunit des joueurs sélectionnés au préalable ou simplement des personnes esportives proche de la marque. Le principe est simple, s’affronter sur plusieurs jeux avec à chaque fois des « défis » permettant de marquer beaucoup de points. À la fin de la journée, un vote final du public vient clore les débats et désigne les grands vainqueurs du tournoi.

En ce temps de pandémie, il est important de souligner l’extrême difficulté d’organisation d’un événement aussi grand que celui-ci. En 2021, seul Numerik Games/RTSeSport ont ramené des « guests » internationaux dans notre pays.

Une organisation au millimètre 

Quand on interroge les joueurs, ils sont unanimes, l’organisation est pratiquement parfaite. « Il y a plusieurs semaines, ils nous ont demandé quel était notre Pokémon préféré et notre manette de prédilection. On ne savait pas qu’on allait recevoir une carte et une manette personnalisée… On est traités comme des rois », explique mYi KiraKira joueur de jeux de combat. En effet, les joueurs sont arrivés un jour plus tôt, dispose d’une chambre chacun, ainsi que de plusieurs cadeaux. C’était aussi l’occasion de découvrir certains esportifs de sa région, autour d’un repas, avant la grande messe. Ce genre de moment démultiplie le plaisir, dans une période où les sorties et rencontres sont rares.

Le lendemain place aux jeux ! Le samedi matin, se déroule les interviews et la préparation techniques et tactiques des matchs. Un petit moment de starification des joueurs, qui manquent cruellement dans le milieu esportif. Prendre la pose, s’exprimer sereinement et clairement devant les caméras. Une habitude pour certains et un exercice à prendre en main pour d’autres. Des passages inoubliables et inoubliés par les joueurs dans une carrière. Une fois la matinée passée, il ne reste plus qu’à jouer. Cinq heures de « live » intensif, avec finalement un gagnant romand.

Un casting XXL

Nous arrivons sur certainement la plus grosse force de la manifestation… ses invités ! Chaque année, les organisateurs ramènent des personnes influentes, mais cette année, nous avons vraiment été gâtés. Sjokz, Kayane, Fauster, Ramses, Munchables pour ne citer que ceux-là. Nous avons même des caster maison avec la présence de Don Rigoni et Maniac. Généralement, ces personnes ont un calendrier tellement chargé durant la saison qu’il est pratiquement impossible de les faire venir dans notre pays. Ne possédant pas de tournoi mondialement connu, la Suisse ne détient pas une renommée assez puissante pour attirer ces « influenceurs » de l’esport. Il faut donc compter sur des marques connues (Red Bull, Logitech G) ou sur l’influence d’entreprises basée en Suisse (RTS, SRF, Stark esport, UPC).

Nous revenons souvent à la même finalité mais le contexte sanitaire à pour une fois aidé. « Mon métier c’est de voyager, de pouvoir faire modératrice à travers le monde. Donc quand Red Bull m’a appelé pour venir à Lucerne, j’ai dit oui sans hésiter » racontait Sjokz, présentatrice star de League of Legends. Cela avait déjà été le cas pour Numerik Games à Yverdon-les-bains, Glutonny, meilleur joueur européen du jeu Super Smash Bros Ultimate déclarait : « Quand j’ai reçu l’appel, j’ai tout suite répondue oui, on est tellement en manque de tournoi, que forcément, on se déplace dès que c’est possible ».

Winners celebrate at Red Bull uneverse in Lucerne, Switzerland on May 29, 2021

Photo: Tomek Gola / Red Bull Content Pool

Red Bull fait presque tout juste

Partenaire de la Fédération suisse d’esport, peut-être que la SESF tient dans ses rangs un ami de taille pour le futur. Ne faisant pas encore l’unanimité sur nos terres, le portefeuille de contact de l’un pourrait servir à l’autre, dans sa quête de légitimité. Aussi, cette année nous avons eu droit à une retransmission en français. Une évolution positive, là où d’autres compétitions helvétiques annuelles, privilégient le commentaire en anglais.

Si nous devions relever un point à améliorer, peut-être intégrer d’une meilleure manière les organisations esportives des participants. Aujourd’hui mYinsanity, le Lausanne esport et Edelweiss esport sont des structures capables d’embellir et de faire des « coups » marketing, capable de donner des ailes.

Finalement, nous avons eu droit à une manifestation maitrisée, bienvenue et reconnue. Des facteurs que trop peu présent dans notre paysage. Il serait aigri, de juger négativement un des rares moments rassemblant deux des quatre langues nationales. Evidemment, nous attendons avec impatience la prochaine édition, d’autant plus, que la Romandie a pour la première fois, un titre à défendre.

mm

Julio Mestre

Redakteur

Amoureux de sports, c’est logiquement le premier Pro Evolution Soccer qui a conduit Julio dans le monde du jeux vidéo. N’ayant aucun talent pour les FPS, Dofus sera son MMORPG de prédilection avant de découvrir Rainbow 6 Siège qui ne quitte plus son esprit depuis. Compétitif sur Fifa en club pro, le cast sur Twitch de ce même jeu occupe le reste de son temps libre. Il adore rapporter tout ce qui se passe dans l’univers du gaming via l’écriture ou la vidéo

Mehr von Julio Mestre
signaler une nouveauté
Follow Us
Stay in the game!

Abonne notre bulletin maintenant!

Follow Us
eSports.ch