Zlan 2022 : Le récapitulatif

On ne présente plus Zerator et son équipe de Michel.le (ses petits sbires). Après avoir récolté plus de 6 millions d’euros au Zevent, il était l’heure, de faire place à la Zlan.

Pour les néophytes, la Zlan consiste en un weekend intense de compétition multigaming, par équipe de 2 ou de 3 selon les années. Afin d’être qualifié pour la Lan, il faut avoir cumulé sur sa chaîne Twitch un nombre X de vues, ce qui rend cette compétition plutôt accessible aux influenceurs francophones. Les joueurs s’affrontent, par team, sur des jeux choisis 1 mois au préalable par Zerator et son équipe. 

Cette année, les streameurs et joueurs se sont affrontés sur 10 jeux différents : Rocket League, Worms W.M.D, Riders Republic, Pro Soccer Online, Fall Guys, Zutom (la version Zeratorienne du Sutom), Elden Ring, Apex Legends, Hot Wheels unleashed et Age of Empire IV. Le tout pour un cashprize de 50’000 euros. 

Mais alors, comment c’était cette Zlan 2022 ? 

Pour cette édition 2022, j’ai eu la chance d’y aller en tant qu’invitée, et d’avoir un accès quasi-complet à la Zlan. Je vous ramène donc le plein d’informations et d’insides de cet incroyable week-end ! Nous allons décortiquer l’événement ensemble dans cet article. Que ce soit l’organisation, les équipes, les drama, les moves, c’est parti pour un grand récap’. 

Une organisation presque à la perfection 

Lorsque l’on arrive à la Zlan, on est tout de suite étonné par la précision de l’organisation. A gauche, une salle dédiée aux spectateurs, avec écran géant et buvette sur-mesure. A droite, le coin joueurs, si j’ose dire coin. Une immense salle montée sur plusieurs étages en escalier, afin d’organiser l’espace des joueurs par groupe. Au centre, un espace sans mobilier, rempli de caméras professionnelles et de zones d’interview. Et pour terminer, en chef d’orchestre, le plateau du Zevent ou s’abritent les casters et les différents jeux funs, avec un gigantesque Zlan en LED.

Le cast, composé de grands noms plus compétents les uns que les autres, a eu son lot de surprises imposées par le Covid. Initialement, AlphaCast devait caster aux côtés de Zerator Age of Empire et Apex. Cependant, le caster francais ayant attrapé le covid, il a dû être remplacé en urgence par Skyyart, qui venait en tant que spectateur, et Hyp de MandatoryGG, qui était à 6 heures de route de l’évènement. Finalement, tout s’est goupillé parfaitement, et les casters en ont profité pour inventer toutes sortes d’excuses à l’absence d’AlphaCast, en allant jusqu’au fait qu’il “avait attrapé la Chtouille en Thaïlande ».

La compétition en elle-même

Les hostilités ont commencé dès vendredi soir 19h, et les 75 équipes de 3 joueurs se sont affrontées dans 4 poules différentes pour se qualifier au second tour du samedi. Très vite, plusieurs équipes se sont faites remarquer : La team de Gotaga et Mickalow “Slide Into Dm”, l’équipe du FC Clair avec Nuja, Hqrdest et KennyStream, l’équipe de GameWard avec Marcote, Hidan et JimDz, “Shonenvie” composée de Keolys, Frezzfire (le petit génie de Rocket League) et Helliodar, et pour finir “Gouls” représentée par Shuh, Leaf et Oslo.

Apex Legends était le jeu principale de cette Zlan 2022, et donc rapportait en phase de pool le plus de points. Et cela a eu un énorme impact sur les résultats globaux. En effet, Gotaga et Mickalow ainsi qu’Hqrdest, sont connus pour être des monstres sur ce Battle Royal, et ils n’ont pas feint leur statut. Le FC Clair est arrivé en tête de pool après deux top 1 sur Apex et 55 kills totaux. La prestation de Slide into DM a été très semblable à celle du FC Clair, mais ils sont tombés sur un petit os.

En effet, l’une des équipes que l’on attendait au tournant était celle de LittleBigWhale, Gom4rt et Cockooo “Marwhale & Co”. Placés 5ème avant Apex qui était le dernier jeu des qualifications, leur place pour le second tour était quasi-assurée puisque les 6 premiers se qualifient. De plus, c’est une équipe qui n’était pas totalement néophyte sur Apex Legends, ils avaient donc toutes leurs chances. Mais c’était sans compter la tornade de Slide into DM, qui a littéralement fait le tour de la map en boucle pour chasser ses proies. 

Une règle tacite veut qu’à la Zlan, les personnes de même structures s’évitent un maximum pour aller le plus loin possible ensemble. Gotaga et LittleBigWhale faisant partie de Vitality, il en allait de sens  qu’ils devaient s’éviter pendant les games d’Apex. Mais le mode incognito a rendu la tache difficile à l’équipe meurtrière, et dans leur élan d’assassinat, ils ont malheureusement tué l’équipe de Marwhale & Co au rang de 17ème team (sur 19). Et cette tragédie s’est, par malchance, reproduite une deuxième fois à la seconde game, en stoppant net l’avancée de LittleBigWhale et sa clique à la 16ème place. 

Ces événements ont donc empeché l’équipe mixte d’accéder au second tour. 

En backstage, on a retrouvé LittleBigWhale, qui nous a avoué  »être allée dehors insulter des mères un court instant’’, suivie de Gotaga, venu s’excuser platement, quasi la larme à l’oeil d’avoir éliminé son alliée.

Des rebondissements de la sorte, il y en a eu tout le weekend. Au bout de 2 jours de bataille acharnée, c’est finalement les équipes qui s’étaient faites remarquer au premier tour qui ont accédé aux quarts de finale. 

Les finalistes

Les quarts de finale ont été intenses, et la plupart des équipes s’en sont sorties sur un score de 2-1, sauf le FC Clair qui fait un parfait 2-0. Ce sont finalement les équipes suivantes qui se hissent en demi-finale : FC Clair contre Mercatoed et Slide Into DM contre Gouls.

Les favoris dans ces demi-finales étaient clairement Gouls et FC Clair, et autant l’équipe de Leaf, sous les couleurs de Gamers Origin, n’a pas eu trop de mal à obtenir son spot en finale, notamment grâce à un World Record réalisé par Leaf sur Riders Republic en plein event, autant pour FC Clair, tout ne s’est pas passé comme prévu. Leur point fort étant Elden Rings, ils ne pouvaient pas se permettre de perdre sur ce jeu. Et c’est malheureusement ce qui est arrivé, provoquant un carambolage et une descente aux enfers soldée par un 3-1 de la part de Mercatoed.

La finale a donc opposé Mercatoed à Gouls. Le jeu mystère choisi par les Michel.les était un lancé de balle sur des boîtes de conserve, comme en fete foraine. Cela nous a prouvé une fois de plus que la coordination des joueurs pro n’est pas valable quand il s’agit de lancer des objets. Mercatoed ont, grâce à un peu (beaucoup) d’huile de coudes, réussi à battre Gouls sur le Chamboule tout, mais pour la suite, c’est bel et bien l’équipe de tueurs de Gouls qui ont imposé leur rythme à chaque game. J’ai entendu dire que pour se préparer à l’événement, ils avaient déjà traqué déjà 6 mois au préalable les jeux que lançait Zerator sur steam, pour avoir une chance de s’entraîner plus longtemps sur les jeux potentiellement choisis. Le travail a fini par payer apparemment, puisque c’est eux qui ont remporté la coupe de la Zlan 2022 et les 45’000 euros promis à la première équipe !

Du drama, comme a chaque event

Bien évidemment, un événement de cette envergure apporte toujours son lot de drama. même si cette année a été plutôt calme. 

La chose importante à savoir est que pour un streamer, le Zlan est à double tranchant. leur stream n’a plus le même contenu pendant un mois, et donc la communauté peut se lasser et cela peut avoir un impact considérable sur l’économie du streamer. Maintenant, ramenons cela à l’envergure de Gotaga. Ce dernier a choisi de ne pas stream pendant 1 mois, et de tryhard l’entraînement de la Zlan dans l’idée de la gagner. Un de ses staffs nous a confié qu’une pause de ce type a entraîné une perte d’environ 250’000 euros sur un mois, entre le streaming, les vidéos youtube, les opé spéciales. Cela ajoute donc une pression sur les épaules de Gotaga et de son staff. Leur objectif était d’aller minimum en demi-finale.

Cependant, en quart de finale, l’équipe de Slide into DM a joué contre GameWard, et sur le dernier jeu, Worms W.M.D, il a été nécessaire de faire un rematch car Marcote a eu, d’après ses dires, un problème de souris faisant qu’il y a eu un mauvais placement d’un de ses vers de terre. Gotaga s’est emporté en live en disant que ce n’était pas un bug mais simplement un miss-play du joueur et donc qu’il cherchait à tricher. Les admins ont décidé de recommencer le match de Worms à 0, en se remettant dans les mêmes conditions qu’à la game précédente, c’est-à dire avec un ver d’avance pour l’équipe de Gotaga.

Malheureusement, un des joueurs de GameWard a, en suicidant son ver, infligé des dégâts au passage à l’équipe de Slide into DM, chose qui n’était pas dans la configuration de la première game.

Les choses se sont escaladées, et Gotaga et Mickalow se sont emportés sur leur live, en profanant des insultes.

Heureusement pour tous, le score final n’a rien changé et l’équipe de Slide into DM est passée en demi-finale. Cependant, au moment de serrer la main, Gotaga s’est levé et JimDZ a décidé d’éviter le French Monster, geste qui n’est pas judicieux ni fair-play.

Suite à ces problèmes, les joueurs de GameWard se sont vus spammés d’appels sur leur numéros personnels, menaces de morts, appels à leur famille. Une disproportion totale qui aurait pu et dû être évitée si l’équipe de Slide into DM avait fait attention à leur parole. Sur place, les choses se sont désamorcées très rapidement, et malheureusement, le jeune joueur de 19 ans JimDZ nous a avoué avoir voulu commencer le streaming après la Zlan, mais au vu de la vague de haine qu’il s’est prise et le harcèlement dont il a été la cible, il ne comptait plus commencer le streaming.

Chaque influenceur doit prendre conscience de l’impact de leur mot sur leur communauté, il y a une raison pour laquelle nous les appelons “Influenceurs”

L’ambiance là-bas, c’est comment ?

Malgré l’hécatombe de cas de Covid qu’il y a eu après l’évènement, sur place, l’ambiance était plutôt à la camaraderie.

J’ai été très surprise de l’atmosphère bienveillante et amicale qui y régnait. Le staff, malgré des heures de sommeil très réduites et des horaires infernaux, a toujours été plus qu’agréable et disposé à aider. Les joueurs, quant à eux, semblaient etre une grande famille. Zerator, qui n’avait pas l’air d’avoir le temps de manger ne serait-ce qu’un sandwich en une journée, était toujours présent pour régler les problèmes, aider les personnes et rebooster les troupes quand cela était nécessaire.

 

Mon seul bémol cette année est qu’à mon sens, la Zlan est devenue très tournée esport, et il se perd peu à peu le côté influenceurs qui tryhard. Cela peut être une direction voulue ou incontrôlable. 

Cela n’en reste pas moins que la Zlan est, pour moi, l’un des meilleurs événements auquel j’ai pu assister, et Zerator sait ce qu’il fait. 

Je me réjouis de pouvoir vous raconter les prochaines éditions ! En attendant, see you en lan.  

 

Nathan Leuenberger

Projektleiter & Redaktionsleiter

La fascination de Nathan pour le monde des polygones, des bits et des pixels commença avec le premier Gameboy qu'il "emprunta" à son père. Les jeux sont toujours sa plus grande passion aujourd'hui et ont pris une toute nouvelle signification avec le développement de l'eSport.

Mehr von Nathan Leuenberger
signaler une nouveauté
Follow Us
Stay in the game!

Abonne notre bulletin maintenant!

Follow Us
eSports.ch